ÉNERVÉ, adjectif

Définition de énervé  


adjectif masculin singulier
  1. (vieilli) Histoire. Qui a subi le supplice de l'énervation.
  2. Qui est dans un état d'excitation inhabituel, qui est irrité.

Signaler une erreur ou un oubli

 

Synonymes de énervé  


Contraires de énervé  


Exemples d'utilisation de énervé  


air énervé
"Je ne puis, je ne puis, répétait-il d'un air énervé." (Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski 1866 "Crime et châtiment")

attente énervée
"J'avais même cru deviner chez Odile, je ne dis pas une emprise, car elle devenait évidente, mais bien une pression, tout au moins une attente énervée." (Hervé Bazin 1960 "Au nom du fils")

gens énervés
"mais vous devez avoir l'habitude des gens énervés ces temps-ci." (Jean Giono 1951 "Le hussard sur le toit")

geste énervé
"de temps à autre, elle buvait une gorgée d'eau, reposait le verre d'un geste énervé, agitait faiblement les mains..." (Ivan Sergueïevitch Tourgueniev 1876 "Un rêve")

homme énervé
"Ils sont également les enfants de la peine, et ils sont venus parce que le corps de l'homme énervé manquait de force pour les contraindre." (Charles Baudelaire 1868 "Curiosités esthétiques ; L'art romantique : et autres oeuvres critiques")

rire énervé
"Son rire énervé continuait." (Paul Féval 1867 "L'avaleur de sabres")

voix énervée
"répéta-t-il d'une voix énervée, je ne comprends plus guère, vous avez parlé trop longtemps." (Paul Féval 1867 "L'avaleur de sabres")


Découvrez de nouveaux mots !