ENCLIN, adjectif

Définition de enclin  


adjectif masculin singulier
  1. Porté par nature à.

Signaler une erreur ou un oubli

 

Difficultés de enclin  


Grammaire
Féminin : "encline". Ne s'utilise que pour des êtres animés "il est enclin à la pitié". Ne pas dire ["cet échafaudage est enclin à glisser"]. Attention de ne pas utiliser "enclin" au sens de "incliné".

Synonymes de enclin  


Contraires de enclin  


Exemples d'utilisation de enclin  


esprit enclin
"car, à un point de vue plus général, elles n'ont pas été sans me servir, disciplinant mon esprit enclin aux généralités et l'obligeant à se faire sa provision régulière de faits grands et petits." (Émile Littré 1880 "Comment j'ai fait mon dictionnaire de la langue française")

homme enclin
"De sorte que, quand la faute est considérable, celui qui l'a commise peut encore quelquefois espérer son pardon, mais le témoin qui l'a tué est infailliblement congédié comme un homme enclin au mal." (Jean-Jacques Rousseau 1761 "Julie ou La nouvelle Héloïse : lettres de deux amants habitants d'une petite ville au pied des Alpes")

enclin à jouer
"Il ne savait que répondre, enclin à jouer avec le ballon." (Paul Adam 1902 "Le temps et la vie ; L'enfant d'Austerlitz")

enclins à faire
"Les hommes pieux qui vivent dans le sanctuaire ont été de tout temps enclins à faire à leur dieu de ces petites tromperies." (Anatole France 1924 "Histoire comique")


Découvrez de nouveaux mots !