ENDORMI, adjectif

Définition de endormi  


adjectif masculin singulier
  1. Qui dort.
  2. Lent, paresseux.

Signaler une erreur ou un oubli

 

Exemples d'utilisation de endormi  


(à) moitié endormie
"René, répondit-elle à moitié endormie, est-ce qu'il n'est pas auprès de toi?" (Zulma Carraud 1853 "Contes et historiettes à l'usage des jeunes enfants")

air endormi
"c'est un grand, gros homme, dans les cinquante ans, l'air endormi et bon enfant, favoris roux, en croissant, tête chauve..." (Eugène Sue 1842-1843 "Les Mystères de Paris")

bébé endormi
"Le bébé endormi soupira fort à propos dans son sommeil pour m'apporter un argument évident:" (Françoise Dorin 1984 "Les jupes-culottes")

corps endormi
"Deux bras, singulièrement experts à soulever un corps endormi, ceignirent ici mes reins, ici ma nuque, pressant en même temps autour de moi la couverture et le drap." (Sidonie Gabrielle Colette 1922 "La maison de Claudine")

enfant endormi
"Mais il la crut, et fit un pas vers l'enfant endormie, son poignard levé." (James Matthew Barrie 1904 "Peter Pan")

fils endormi
"et lorsqu'il se jetait à genoux devant son fils endormi, lorsqu'au nom de cette innocente créature, qui les unissait pour jamais l'un à l'autre en dépit du sort et des hommes, il lui demandait un peu de pitié, elle sentait se réveiller, pour celui qui l'avait rendue mère, une sorte de tendresse fatale, mêlée de compassion, de mépris et de sollicitude." (George Sand 1852 "Horace")

personne endormie
"Au moment où elle allait se retirer, elle aperçut dans l'ombre une autre personne endormie sur un fauteuil." (George Sand 1832 "Indiana")

plus endormis
"La chair rosée, à teintes moites, sollicite un regard des yeux les plus endormis." (Honoré de Balzac 1847 "La Cousine Bette")

ville endormie
"Figurez-vous les rues vides, où ne retentissait que l'écho de mes pas, et, soudain, mon arrêt en face du placard, dans le silence absolu de la ville endormie." (Herbert George Wells 1905 "Au temps de la comète")

visage endormi
"et dans tous vos traits, dans votre attitude, dans vos formes plus arrêtées que les miennes, dans la teinte plus sombre de votre peau, surtout dans cette expression fière et froide de votre visage endormi, il y avait je ne sais quoi de masculin et de fort qui m'empêchait presque de vous reconnaître." (George Sand 1833 "Lélia")

voix endormie
"Georges s'éveilla en sursaut, se frotta les yeux comme quelqu'un qui a peine à les ouvrir et répondit d'une voix endormie." (Sophie Rostopchine, dite Comtesse de Ségur 1871 "Après la pluie, le beau temps")


Découvrez de nouveaux mots !