ENNEMI, nom

Définition de ennemi  


nom masculin singulier
  1. Personne qui déteste quelqu'un, qui cherche à lui nuire (être le pire ennemi)
  2. Groupe, pays à qui l'on s'oppose (un pays ennemi) (au pluriel) l'ensemble de ces pays (les ennemis)
  3. Personne qui a de l'aversion pour quelque chose (être ennemi du mensonge)
  4. Ce qui est contraire, ce qui s'oppose (le mieux est l'ennemi du bien)

Expressions françaises avec ennemi  


Passer à l'ennemi : Passer dans le camp adversaire.


Signaler une erreur ou un oubli

 

Exemples d'utilisation de ennemi  


foule d'ennemis
"je m'imaginais porter mon calice sain et sauf au milieu d'une foule d'ennemis." (James Joyce 1914 "Gens de Dublin")

mains des ennemis
"Suis-je né pour voir la ruine de mon peuple et la ruine de la ville sainte, et pour rester là assis tandis que la ville est livrée aux mains des ennemis et le sanctuaire au pouvoir des étrangers?" (Collectif Antiquité "Bible")

ancien ennemi
"J'étais si disposé à oublier et à pardonner tout en traversant la ville, que j'avais presque envie de faire un signe de tête à mon ancien ennemi le boucher, et de lui jeter quatre shillings pour boire à ma santé, mais il avait un air de boucher si endurci quand je l'aperçus, grattant son grand billot dans son étal, et il était tellement enlaidi par la perte d'une dent de devant que je lui avais cassée dans notre combat, que je trouvai plus à propos de ne pas lui faire d'avances." (Charles Dickens 1849-1850 "David Copperfield")

cruel ennemi
"Il y a de quoi me faire perdre la tête, s'écria ma mère, et cela pendant une lune de miel, quand on devrait croire que mon plus cruel ennemi ne voudrait pas m'enlever un peu de paix et de bonheur." (Charles Dickens 1849-1850 "David Copperfield")

dangereux ennemis
"Si le but principal du législateur américain eût été réellement d'armer un corps politique d'un grand pouvoir judiciaire, il n'aurait pas resserré son action dans le cercle des fonctionnaires publics, car les plus dangereux ennemis de l'État peuvent n'être revêtus d'aucune fonction:" (Alexis de Tocqueville 1835-1840 "De la démocratie en Amérique")

farouche ennemi
"Ainsi, je confirme de nouveau le don que je vous ai octroyé, et je jure de vous suivre au bout du monde, jusqu'à ce que je me voie en face de votre farouche ennemi, auquel j'espère bien, avec l'aide de Dieu et de mon bras, trancher la tête orgueilleuse sous le fil de cette..." (Miguel de Cervantès Saavedra 1605-1615 "L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche")

fiers ennemis
"Mais ces fiers ennemis sont bien moins dangereux" (François Marie Arouet, dit Voltaire 1734 "Adélaïde du Guesclin")

féroces ennemis
"Les femmes, les enfants couraient éperdus dans tous les sens, poursuivis par leurs féroces ennemis qui les scalpaient et les massacraient sans pitié, pendant que les guerriers se réunissaient à grand peine, mal armés pour la plupart, afin de tenter une résistance désespérée, mais presque impossible." (Gustave Aimard 1858 "Les pirates des prairies")

grand ennemi
"Il prononça ces mots avec une sorte de sauvagerie où l'on sentait toute la rancoeur des humiliations senties, toute une haine féroce contre le grand ennemi qui l'avait joué si cruellement." (Maurice Leblanc 1908 "L'aiguille creuse")

implacable ennemi
"Marguerite avait écouté le discours de son implacable ennemi avec une terreur grandissante." (Emmuska Orczy 1905 "Le Mouron rouge")

irréconciliables ennemis
"Après une sincère et loyale explication, ils reconnurent que non-seulement ils devaient renoncer à l'union projetée, mais qu'il était urgent de séparer au plus vite ces petits et irréconciliables ennemis." (Johann Wolfgang von Goethe 1809 "Les affinités électives")

nombreux ennemis
"à la suite de cette sonnerie, de tous les points de l'horizon nous arrivent de nombreux ennemis." (Joseph-Damase Chartrand des Écores 1887 "Expéditions autour de ma tente")

nouvel ennemi
"Ce nouvel ennemi sur les bras, sans en compter bien d'autres qu'on nous annonçait, firent prévoir des événements dont beaucoup de nous ne devaient pas voir la fin." (Jean-Baptiste Auguste Barrès 1923 "Souvenirs d'un officier de la Grande armée")

principal ennemi
"L'idée lui revient de prendre à bras-le-corps le principal ennemi plutôt que d'aller le frapper dans ses auxiliaires." (Jacques Bainville 1835 "Napoléon")

redoutable ennemi
"mais elle avait plié le portrait et l'avait jeté dans son portefeuille avant que sa redoutable ennemie eût pu l'apercevoir." (Honoré de Balzac 1830 "La Vendetta")

terrible ennemi
"Ainsi l'Angleterre rivalisait d'audace et de fierté avec son terrible ennemi." (Armand Lefebvre 1838 "Histoire politique des Cours de l'Europe")

vieil ennemi
"Il s'était appliqué à rassurer le vieil ennemi de son oncle, et, pendant son règne, il s'efforcera toujours de maintenir l'Entente cordiale." (Jacques Bainville 1924 "Histoire de France")

ennemi commun
"il s'agitait sur son siège, étouffait à demi haut quelques bâillements mélancoliques, et frappait la pincette sur les bûches pétillantes, avec l'intention marquée de lutter contre l'ennemi commun." (George Sand 1832 "Indiana")

ennemi extérieur
"tantôt il semble aux prises avec quelque ennemi extérieur, tantôt il dessine d'un geste de la main les figures qu'il étudie." (Henri Poincaré 1905 "La valeur de la science")

ennemi héréditaire
"En le quittant elle avait eu la sensation nette qu'il se croyait en France comme un justicier, avec l'intolérance et la morgue de l'ennemi héréditaire, grandi dans la haine de la race qu'il châtiait." (Émile Zola 1892 "La Débâcle")

ennemi implacable
"devenu notre ennemi implacable, le tien, le mien, il a voulu se venger de toi, de moi." (Hector Malot 1891 "Annie")

ennemi intérieur
"La conspiration de l'ennemi intérieur se combinant avec les dangers extérieurs exigeait des mesures sévères, terribles." (Danton Danton 1791-1794 "Discours Civiques de Danton")

ennemi juré
"En toute autre circonstance, la jeune fille n'eût pas manqué de profiter du riche thème à plaisanteries qu'aurait pu lui fournir l'ébahissement de l'ennemi juré des patriotes." (Gaston Lavalley 1867 "Légendes normandes")

ennemi mortel
"Paris était l'ennemi mortel des carrosses." (Auguste Maquet 1891 "La belle Gabrielle")

ennemi naturel
"toutefois, il était évident qu'il n'était point infidèle à la règle qui fait du général l'ennemi naturel et instinctif du préfet qui fait tout dans le pays, tandis que le général n'a à vexer qu'une douzaine d'officiers supérieurs au plus." (Henri Beyle, dit Stendhal 1834 "Lucien Leuwen")

ennemi vaincu
"tous nos frères étaient vengés, l'ennemi vaincu, refoulé, anéanti." (Amédée Achard 1870 "Journal d'un sous-officier")

ennemis acharnés
"et ne considérant point la société dans laquelle il vit comme une arène où la religion doit lutter sans cesse contre mille ennemis acharnés, il aime ses contemporains en même temps qu'il condamne leurs faiblesses et s'afflige de leurs erreurs." (Alexis de Tocqueville 1835-1840 "De la démocratie en Amérique")

ennemis irréconciliables
"Tout ce que la haine la plus implacable avait inventé contre nous, nous nous l'appliquions mutuellement, et ces deux êtres malheureux qui seuls se connaissaient sur la terre, qui seuls pouvaient se rendre justice, se comprendre et se consoler, semblaient deux ennemis irréconciliables, acharnés à se déchirer." (Benjamin Constant 1816 "Adolphe")

poursuit l'ennemi
"Avais-je besoin de donner le commandement à un benêt qui poursuit l'ennemi quand l'ennemi se sauve, et qui se sauve quand l'ennemi le poursuit?" (Alcofribas 1885 "Histoire fantastique du célèbre Pierrot")

l'ennemi menace
"J'estime extrêmement dangereux un changement dans le commandement suprême à l'heure où l'ennemi menace le territoire de notre patrie et notre liberté:" (Anton Ivanovitch Dénikine 1921 "La décomposition de l'armée et du pouvoir")

l'ennemi se présente
"Ses vingt-huit mille hommes, ainsi dispersés sur une ligne de vingt-quatre lieues, ne pouvaient résister solidement nulle part, et devaient être enfoncés partout où l'ennemi se présenterait en forces." (Adolphe Thiers 1823-1827 "Histoire de la Révolution française")

ennemi de la paix
"Elle invitait aussi les autres bonnes villes à se méfier des artifices de l'ennemi de la paix, et à ne point croire aux faussetés qu'il faisait répandre." (Amable Guillaume Prosper Brugière de Barante 1827 "Histoire des ducs de Bourgogne de la maison de Valois, 1364-1477")

ennemi de son père
"Il en est peut-être qui reprocheront à Amélia de manquer à un légitime sentiment d'amour-propre en acceptant des secours d'argent de l'ennemi de son père." (William Makepeace Thackeray 1884 "La foire aux vanités")

ennemi du dehors
"Servir la patrie est un grand mot qui implique un magnifique devoir, celui de la défendre contre l'ennemi du dehors, quelle que soit la couleur du drapeau." (George Sand 1863 "Mademoiselle La Quintinie")

ennemi du genre
"Être malheureux, c'est être l'ennemi du genre humain, car tous les hommes veulent vivre pour leur compte, et celui qui ne sait pas vivre pour lui-même est un voleur qui dépouille ou un mendiant qui assiège." (George Sand 1833 "Aldo le rimeur")

ennemis de l'humanité
"Eh bien, buvons le sang des ennemis de l'humanité, s'il le faut." (Danton Danton 1791-1794 "Discours Civiques de Danton")

ennemis de l'intérieur
"Mais si ce journal n'en compte plus, un jour, que deux cents, son rédacteur en chef écrira que ce sont les minorités qui font l'histoire et qu'un tel avortement apporte une preuve nouvelle de l'acharnement des ennemis de l'intérieur, et par conséquent de la nécessité plus pressante que jamais de soutenir le seul journal qui ne se soit jamais trompé." (Georges Bernanos 1938 "Les Grands Cimetières sous la lune")

ennemis de la démocratie
"Lorsque les ennemis de la démocratie prétendent qu'un seul fait mieux ce dont il se charge que le gouvernement de tous, il me semble qu'ils ont raison." (Alexis de Tocqueville 1835-1840 "De la démocratie en Amérique")

ennemis de la nation
"qu'elle ne tirait le droit de porter l'épée que de l'obligation où elle est de l'employer contre les ennemis de la nation, et il ne regardait comme véritables gentilshommes que ceux qui portaient les armes." (Charles Duclos 1739 "Histoire de Madame de Luz")

ennemis de la patrie
"le délai pour punir les ennemis de la patrie ne doit être que le temps de les reconnaître." (François-Auguste-Marie-Alexis Mignet 1880 "Histoire de la Révolution française depuis 1789 jusqu'en 1814")

ennemis de la religion
"On a trouvé le secret de présenter les amis de la liberté comme des ennemis de la religion:" (Anne-Louise Germaine Necker de Staël-Holstein, dite Madame de Staël 1817 "Considérations sur les principaux événements de la Révolution française")

ennemis du gouvernement
"mais une seconde fois aussi, au lieu d'attendre une année, pendant laquelle la majorité du directoire devait changer et le dernier tiers des chambres se renouveler, la vivacité française porta les ennemis du gouvernement à vouloir le renverser sans nul délai." (Anne-Louise Germaine Necker de Staël-Holstein, dite Madame de Staël 1817 "Considérations sur les principaux événements de la Révolution française")

ennemis du régime
"Quand j'eus fini, il me demanda posément ce que j'avais compté faire des ennemis du régime." (Marguerite Yourcenar 1958 "Mémoires d'Hadrien")

Mots proches de ennemi  


hostilité, impopularité, inimitié, mésintelligence, incompatibilité, exécration, abomination, détestation, aversion, éloignement, antipathie, animosité, fiel, prévention, grippe, malveillance, rancune, grief, dent, ressentiment, bouderie, désaccord, chien et chat, désaffection, brouille, caprice, froid, désinfatuation, abhorrer, détester, haïr, exécrer, prendre en haine, nourrir de la haine, prendre en grippe, avoir à nez, en vouloir, avoir en horreur, vivre en mésintelligence, ne pas s'accorder, ne pouvoir souffrir, ne pouvoir voir en peinture, bouder, se brouiller, rompre, désaffectionner, être en froid, se fâcher, être à couteaux tirés, avoir une dent contre, être en délicatesse, désinfatuer, être indisposé contre, hostile, mal disposé, incompatible, antipathique, prévenu, malveillant, haine acharnée, violente, déclarée, envenimée, implacable, mortelle, irréconciliable, jurée, inexorable, odieux, détesté, bête noire, impopulaire, haïssable, détestable, haineux, fielleux, rancunier, misanthrope, haineusement, irréconciliablement, mortellement

Découvrez de nouveaux mots !