ENNUI, nom

Définition de ennui  


nom masculin singulier
  1. Contrariété, souci, tracas, désagrément (avoir des ennuis, avoir des ennuis de santé)
  2. Impression de vide, lassitude causée par le désœuvrement, par la monotonie (ce travail est d'un grand ennui)
  3. Mélancolie, lassitude morale (un état de permanent ennui)

Signaler une erreur ou un oubli

 

Difficultés de ennui  


Grammaire
"L'ennui, c'est que" est suivi de l'indicatif : "l'ennui c'est que nous devons recommencer".

Contraires de ennui  


Exemples d'utilisation de ennui  


air d'ennui
"Maxime, que le flot du domino de satin noir avait couvert à demi, en emplissant l'intérieur du fiacre, continuait à fumer en silence, d'un air d'ennui." (Émile Zola 1872 "La Curée")

source d'ennuis
"Cette façon d'agir est une source d'ennuis sans fin pour les constables et les juges, et quelquefois, ils ne se gênent pas pour le leur dire, et réprimandent vertement les accusés pour l'inefficacité de leurs essais." (Jack London 1903 "Le Peuple de l'abîme")

tas d'ennuis
"On passe l'âge de noces, sans avoir même eu pour se distraire une vraie aventure, et on risque un tas d'ennuis." (Marcel Prévost 1894 "Les Demi-Vierges")

(de) graves ennuis
"J'étais tourmenté par de graves ennuis, par l'affreux manque d'argent." (Tristan Bernard 1933 "Aux abois")

(de) gros ennuis
"Ces mauvais camarades finiront tôt ou tard par te détourner de l'étude et, peut-être même, par t'attirer de gros ennuis." (Carlo Collodi 1902 "Les Aventures de Pinocchio")

(de) nombreux ennuis
"La plupart du temps lui, Colbert, recevait le rôle ingrat de mettre un peu d'ordre dans la jonglerie des placets, se trouvant dans l'obligation de suspendre les demandes par trop folles ou incongrues, ou encombrantes pour la bonne marche des affaires, ou trop lourdes pour les finances, rôle qui lui attirait de nombreux ennuis parmi les réclamantes déçues." (Anne et Serge Golon 1959 "Angélique et le Roy")

(de) sérieux ennuis
"Attaquer en face, et en les nommant par leur nom, des écrivains dont quelques-uns étaient considérables par leur situation ou leurs amitiés, c'était se faire des ennemis acharnés et dangereux et s'exposer à de sérieux ennuis." (Jules Lemaître 1908 "Jean Racine")

immense ennui
"L'immense ennui d'avoir conquis toute la terre." (Victor Hugo 1881 "La fin de Satan")

long ennui
"Lorsqu'un long ennui nous a serré le cœur, il suffit d'une légère excitation pour le faire battre, et il semble alors qu'il y ait en nous un vase trop plein qui déborde." (Alfred de Musset 1837-1853 "Nouvelles et contes")

moindre ennui
"la guerre lui commandait de rester au régiment, et son caractère était ainsi fait, qu'il se soumit à cette nécessité sans en éprouver le moindre ennui, et pleinement satisfait de la vie qu'il menait et qu'il avait su se rendre agréable." (Léon Tolstoï 1864-1869 "Guerre et paix")

mortel ennui
"mais, pour avoir rencontré le regard de tant de beaux yeux qui souriaient d'aise à cette douce journée, qui exprimaient si naïvement la joie de flâner dehors une fois par hasard, il comprit mieux que jamais, ce soir- là, le mortel ennui des séquestrations." (Pierre Loti 1906 "Les Désenchantées")

petits ennuis
"L'émotion la plus anodine, alors, ne suffit-elle pas à créer de petits ennuis physiologiques?" (Frédéric Bastiat 1913 "Ce que disait la flamme...")

pires ennuis
"Les parents achetèrent une autre paire de boeufs, mais les petites se gardèrent bien de leur apprendre à lire, car elles savaient maintenant qu'à moins de trouver place dans un cirque, les boeufs ne gagnent rien à s'instruire, et que les meilleures lectures leur attirent les pires ennuis." (Marcel Aymé 1939 "Les contes du chat perché")

premiers ennuis
"Après avoir un temps tenu une clinique d'acupuncture, il connat ses premiers ennuis avec la justice lorsqu'il ouvre une boutique d'herbes médicinales au début des années quatre-vingts où il gagne beaucoup d'argent en vendant un produit miracle qui n'était qu'une décoction d'épluchures d'orange." (Agence Télégraphique Suisse 1993-1995 "Dépêches de presse de l'agence SDA-ATS")

profond ennui
"Puis tout cela s'efface avant qu'on ait pu l'étudier, avant qu'on puisse dire si c'est une aspiration violentée par la prudence, ou quelque bâillement de profond ennui étouffé par le savoir-vivre." (George Sand 1853 "Isidora")

ennui mortel
"Ils s'affligeaient de l'ennui mortel qui le gagnait auprès d'eux, et qu'il n'avait pas la force de leur cacher." (George Sand 1852 "Horace")

ennui profond
"Elle éprouvait un ennui profond, un dégoût de toutes choses." (Albert Le Roy 1903 "George Sand et ses amis")

ennuis financiers
"On découvrirait le corps de ce type, on apprendrait ses ennuis financiers, et on penserait:" (Thierry Jonquet 1982 "Mémoire en cage")

l'ennui naît
"si l'on y était parvenu, si l'on savait tout ce qu'on peut savoir du vrai et du beau, on n'aurait plus qu'à se reposer et à jouir, l'étude perdrait ses charmes, la satiété remplacerait le désir, le dégoût et l'ennui naîtraient au sein même de la jouissance, et la mort viendrait bientôt." (Frédéric Mercey 1838 "Le salon de 1838")

les ennuis commencent
"Abdul sort alors de l'ombre et le jeune homme comprend que les ennuis commencent." (Marc Villard 1992 "Démons ordinaires")

ennuis d'argent
"J'ai eu beaucoup d'ennuis d'argent." (Tristan Bernard 1933 "Aux abois")

ennuis de santé
"Sa femme avait de graves ennuis de santé." (Didier Daeninckx 1984 "Le géant inachevé")

Mots proches de ennui  


tristesse, dégoût, mélancolie, spleen, agacement, énervement, impatience, désagrément, déplaisir, contrariété, dépit, importunité, tracas, inquiétude, perplexité, préoccupation, souci, alarme, angoisse, anxiété, attente, expectative, embarras, incertitude, trouble, ombrage, lassitude, tourment, taquinerie, vexation, tribulation, inconvénient, incommodité, inopportunité, contretemps, déboire, déception, déconvenue, désappointement, tintouin, bisbille, vicissitude, avanie, atlas, transe, accroc, anicroche, martel en tête, ennuyé, anxieux, inquiet, tourmenté, agité, perplexe, triste, soucieux, morose, maussade, mélancolique, hypocondre, hypocondriaque, misanthrope, agité par les soucis, agacer, énerver, ennuyer, contrarier, désappointer, décevoir, vexer, froisser, importuner, tracasser, harceler, horripiler, impatienter, lasser, tourmenter, molester, tarabuster, incommoder, taquiner, assiéger de soucis, assommer, accabler, tuer, être à charge, peser, chiffonner, choquer, déplaire, obséder, faire des misères, persécuter, donner de la tablature, être sans agrément, manquer d'agrément, maugréer, bougonner, murmurer, avoir sur le dos, éprouver de l'ennui, être au supplice, enrager, être sur les charbons, ne savoir où donner de la tête, s'en voir, être dévoré d'ennui, être rongé d'ennui, ennuyeux, désagréable, incommode, tracassier, insupportable, fastidieux, importun, inopportun, intempestif, fâcheux, malencontreux, bête noire, cauchemar, déplaisant, antipathique, fâcheux, à charge, pimbêche

Découvrez de nouveaux mots !