ENTAILLE, nom

Définition de entaille  


nom féminin singulier
  1. Coupure de forme allongée avec enlèvement de matière (entaille d'assemblage)
  2. Marque de cette coupure.
  3. Blessure faite avec un instrument tranchant.

Signaler une erreur ou un oubli

 

Contraires de entaille  


Exemples d'utilisation de entaille  


bouchage des entailles
"Le bouchage des entailles et des percements font partie de l'entreprise." (Synapse Développement 1994-2007 "Courrier utilisateur")

belle entaille
"Camus avait une bosse épouvantable au front, une bosse avec une belle entaille rouge, qui avait saigné durant deux heures." (Louis Pergaud 1912 "La guerre des boutons")

grande entaille
"Mon fils a au pied une grande entaille que lui a faite votre garçon avec sa serpe, et vous trouvez qu'il n'est pas coupable?" (Sophie Rostopchine, dite Comtesse de Ségur 1861 "Pauvre Blaise")

large entaille
"Plus haut, mais de l'autre côté, il y a un grand creux, ou plutôt une large entaille, formant une terrasse, sur laquelle on peut se promener." (Émile Richebourg 1882 "Jean Loup")

légère entaille
"il avait une légère entaille au front." (George Sand 1859 "Elle et lui")

profonde entaille
"Alors, avec une sagacité de sauvage, il tira son couteau de sa poche, fit une large et profonde entaille à un des arbres auprès desquels s'était arrêtée la voiture." (Eugène Sue 1842-1843 "Les Mystères de Paris")

entaille circulaire
"elle se loge, comme cette dernière, dans une entaille circulaire creusée au tour." (Nosban 1830 "Nouveau manuel complet du relieur en tous genres")

entaille rouge
"Camus avait une bosse épouvantable au front, une bosse avec une belle entaille rouge, qui avait saigné durant deux heures." (Louis Pergaud 1912 "La guerre des boutons")


Découvrez de nouveaux mots !