PIERRERIES, nom

Définition de pierreries  


nom féminin pluriel
  1. Joaillerie. Pierres précieuses taillées.

Signaler une erreur ou un oubli

 

Difficultés de pierreries  


Grammaire
Toujours au pluriel.

Synonymes de pierreries  


  • bijoux, joyaux

Exemples d'utilisation de pierreries  


agrafes de pierreries
"elle aimait les robes de taffetas volant, avec quelques agrafes de pierreries et force guirlandes de fleurs, qui faisaient un effet admirable quand elles étaient placées dans ses beaux cheveux." (Marie-Catherine d'Aulnoy 1690-1698 "Contes")

bouquet de pierreries
"le verrou glissa, la porte s'ouvrit, et, à la lueur de la lune, qui pénétrait par la fenêtre restée ouverte, je vis reparaître la jeune Grecque, vêtue seulement d'une longue robe de dessous, pâle et blanche comme un fantôme, et n'ayant conservé, de toute sa parure, que le bouquet de pierreries que j'avais vu briller dans ses cheveux." (Alexandre Dumas 1839 "Les Aventures de John Davys")

ceinture de pierreries
"Elle s'orna la tête de diamants les plus gros et les plus brillants, avec un collier, des bracelets et une ceinture de pierreries semblables, le tout d'un prix inestimable." (Anonyme Antiquité "Les Mille et une nuits")

couronne de pierreries
"mais ils n'avaient plus la figure de ces vilains petits animaux, leur taille était haute et majestueuse, leur visage agréable, leurs yeux plus brillants que les étoiles, chacun portait une couronne de pierreries sur sa tête, et sur ses épaules un manteau royal, de velours doublé d'hermine, avec une longue queue, que des nains et des naines portaient." (Marie-Catherine d'Aulnoy 1690-1698 "Contes")

croix de pierreries
"On apporte ensuite sur des brancards des calices, des ciboires, des soleils, des chandeliers, des plats d'or et d'argent, une châsse superbe, une croix de pierreries et mille autres ustensiles de pratiques superstitieuses." (Théophile Lavallée 1857 "Histoire de Paris depuis le temps des Gaulois jusqu'à nos jours")

quantité de pierreries
"Il prit une grande quantité de pierreries, et dit à Mirtain de garder les autres, et qu'il serait le seul qui recevrait de ses nouvelles, à condition de les tenir secrètes, parce qu'il voulait faire ressentir à sa mère toutes les peines de l'inquiétude." (Marie-Catherine d'Aulnoy 1690-1698 "Contes")

robe de pierreries
"Le paon étalait sur les gazons sa robe de pierreries et le canard musqué, au poitrail d'émeraude, poursuivait, dans les bassins, les mouches d'or qui tracent sur la surface de l'eau des cercles insaisissables." (George Sand 1833 "Lélia")

éclat des pierreries
"La grande propreté, l'ajustement bien entendu de chaque habillement, la bonne grâce, le bel air, la taille uniforme et avantageuse de chaque esclave, leur marche grave à une distance égale les uns des autres, avec l'éclat des pierreries, d'une grosseur excessive, enchâssées autour de leurs ceintures d'or massif dans une belle symétrie, et les enseignes, aussi de pierreries, attachées à leurs bonnets, qui étaient d'un goût tout particulier, mirent toute cette foule de spectateurs dans une admiration si grande, qu'ils ne pouvaient se lasser de les regarder et de les conduire des yeux aussi loin qu'il leur était possible." (Anonyme Antiquité "Les Mille et une nuits")

(de) fausses pierreries
"La robe brodée d'or et surchargée de fausses pierreries était tout juste digne d'une Cour de Mardi-Gras..." (Guy des Cars 1962 "La dame du cirque")

(de) riches pierreries
"Un splendide collier de riches pierreries lui descendait du cou jusque sur la poitrine." (Ludovico Ariosto dit L'Arioste 1516 "Roland furieux")

belles pierreries
"Un jour le jeune homme amena son seul confident d'un air mystérieux dans un boudoir où, sur une table et sous des globes de verre, il conservait, avec plus de soin qu'il n'en aurait eu pour les plus belles pierreries du monde, des fleurs tombées de la coiffure de sa maîtresse, grâce à l'emportement de la danse, des brimborions arrachés à des arbres qu'elle avait touchés dans son parc." (Honoré de Balzac 1829 "Physiologie du Mariage")

vivantes pierreries
"De beaux scarabées, vivantes pierreries, bruissaient faiblement dans les caféiers, ou rasaient, en bourdonnant, la surface du lac, et le bruit uniforme de la cascade semblait échanger des paroles mystérieuses avec les échos de ses rives." (George Sand 1832 "Indiana")

pierreries étincelantes
"Rien n'était plus pittoresque que cette immense procession de femmes et de jeunes filles dans les costumes les plus étranges et les plus splendides, couvertes de pierreries étincelantes, entourées chacune de leurs suivantes et de leurs esclaves portant des torches de sapin résineux pour éclairer leur marche, et prolongeant ainsi leur avenue lumineuse à travers les longs et étroits sentiers ombragés d'aloès et d'orangers, au bord de la mer, quelquefois dans un long silence, quelquefois poussant des cris qui retentissaient jusque sur les vagues ou sous les grands platanes du pied du Liban." (Alphonse de Lamartine 1833 "Souvenirs, impressions, pensées et paysages pendant un voyage en Orient")

les pierreries scintillent
"Elle admirait l'oiseau bleu du paradis des jeunes filles, qui chante à distance, et sur lequel la main ne peut jamais se poser, qui se laisse entrevoir, et que le plomb d'aucun fusil n'atteint, dont les couleurs magiques, dont les pierreries scintillent, éblouissent les yeux, et qu'on ne revoit plus dès que la Réalité, cette hideuse Harpie accompagnée de témoins et de monsieur le Maire, apparaît." (Honoré de Balzac 1844 "Modeste Mignon")

pierreries de la couronne
"La reine ne permit point qu'elle vît le roi, et lui envoya demander les cachets de ce prince et les pierreries de la couronne qu'elle avait en garde." (Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, dite Madame de Lafayette 1678 "La princesse de Clèves")

pierreries de toutes couleurs
"C'était un tissu de gaze d'or brillante, brodée de plusieurs guirlandes de fleurs et d'oiseaux en pierreries de toutes couleurs, d'une admirable beauté." (Sophie Rostopchine, dite Comtesse de Ségur 1896 "Nouveaux contes de fées pour les petits enfants")

pierreries du monde
"je vois, lui répondis-je, un portrait (c'était le sien) que j'aimerais mille fois mieux que la bague, toute belle qu'elle est, et que toutes les pierreries du monde." (Pierre Carlet de Marivaux 1731-1741 "La vie de Marianne ou Les aventures de madame la comtesse de ***")


Découvrez de nouveaux mots !