PINTE, nom

Définition de pinte  


nom féminin singulier
  1. Unité de mesure de capacité anglo-saxonne.
  2. Ancienne mesure de capacité française.
  3. Récipient de cette capacité.
  4. Bar, bistrot. (Suisse).

Signaler une erreur ou un oubli

 

Synonymes de pinte  


Exemples d'utilisation de pinte  


quart de pinte
"un autre quart de pinte après le déjeuner, et descendant un coteau." (Charles Dickens 1837 "Aventures de Monsieur Pickwick")

bonne pinte
"Il y avait parmi eux un garçon impatient, emporté et sauvage, qui s'était mis à dire que si quelqu'un voulait lui donner une bonne pinte de vin, il lui vendrait son ame." (Henri Heine 1834 "L'Allemagne depuis Luther")

double pinte
"cela me rappelle l'histoire de Jean Miolaine, le maître gantier, qui paria de monter au beffroi de Coutances pendant que Perrin Langérier, son compère, boirait une double pinte de vin d'Anjou..." (Paul Féval 1850 "La Fée des grèves")

pinte d'ale
"Je me promis de faire quelque chose pour elles, un jour ou l'autre, et je formai le projet d'octroyer un dîner composé de roastbeef, de plum-pudding, d'une pinte d'ale et d'un gallon de condescendance à chaque personne du village." (Charles Dickens 1861 "Les Grandes espérances")

pinte de bière
"je vais la faire disparaître avant qu'il ait eu le temps de me faire servir une pinte de bière." (Charles Dickens 1837 "Oliver twist")

pinte de lait
"Cinq sous, c'était le prix d'une pinte de lait." (Jean-Paul Desbiens 1965 "Sous le soleil de la pitié")

pinte de stout
"Jo, avec sa magnifique trogne et le plus formidable nez en patate que j'aie jamais vu de ma vie, en était déjà à sa troisième pinte de stout." (Michel Déon 1973 "Un taxi mauve")

pinte de vin
"Il y avait parmi eux un garçon impatient, emporté et sauvage, qui s'était mis à dire que si quelqu'un voulait lui donner une bonne pinte de vin, il lui vendrait son ame." (Henri Heine 1834 "L'Allemagne depuis Luther")


Découvrez de nouveaux mots !